今天是:  | 網站首頁 | 法語學堂 | 外語沙龍 | 資料下載 | 法語交流 | 33地圖 | 川師法語 | 法國地圖 | 法語問答 | 電子雜志
    非常感謝熱心會員們一直以來對我們的支持,有了你們的支持,我們才能做得更好!  [admin  2009-06-01]            免費訂閱法語沙龍免費電子雜志,現已經發送135期  [admin  2009-06-01]        
| 動態 | 語法 | 詞匯 | 閱讀 | 寫作 | 翻譯 | 專業四級 | 公共四級 | TEF考試 | 考研法語 | 法語歌曲 | 法語電影 | 法語招聘 | 法語求職 | 商務法語 | 旅游法語 | 交際法語 | 日常信函 |
| 法語字典 | ; 在線學習 | 學習心得 | 疑難解答 | 留學法國 | 法國教育制度 | 法國留學費用 | 法國留學申請 | 法國留學簽證 | 法國留學獎學金 | 法國留學生活 | 法國留學行前準備 | 高中生留學 |
| 簡明法語教程 | 法語語音教程 | 實用初級法語 | 走遍法國 | 新東方法語一月通 | 北外法語教材第一冊 | 美國法語教材 | 法語發音入門 | 法國留學快訊 | 法國留學經驗 | 法國留學熱門專業 |  
您現在的位置: 法語沙龍 >> 法語學堂 >> 法語學習 >> 法語閱讀 >> 正文 用戶登錄 新用戶注冊
文化大革命法語專題         
文化大革命法語專題
作者:佚名 文章來源:本站原創 點擊數: 更新時間:2005-04-16 23:26:43
【字體: 】【發表評論】【加入收藏】【告訴好友】【打印此文】【關閉窗口

Révolution culturelle

Révolution culturelle, le plus grand mouvement de masse de l'histoire de la République populaire de Chine, survenu dans les années 1960 et 1970. Mao Zédong lança la Grande Révolution culturelle prolétarienne en 1965, pour raviver l'ardeur révolutionnaire en s'attaquant aux « quatre anciennes » : anciennes coutumes, anciennes habitudes, ancienne culture et anciennes manières de penser. La Révolution culturelle révéla toutes sortes de tensions accumulées depuis la victoire des communistes, en 1949 : entre l'aile révolutionnaire, d'une part, les « droitiers » et la classe moyenne, d'autre part, entre partisans et adversaires du modèle soviétique, entre les générations issues de la Chine précommuniste et celles qui ne l'avaient pas connue, entre les intellectuels attachés à la tradition et l'avant-garde révolutionnaire, entre les théoriciens du socialisme et ceux chargés de le mettre en pratique.

L'échec du Grand Bond en avant avait affaibli la position de Mao et plaça sur le devant de la scène Liu Shaoqi et Deng Xiaoping, qui prirent en main la gestion quotidienne du pays et s'attachèrent à remédier aux dommages engendrés par le Grand Bond en avant. Mao estimait que ses anciens alliés étaient corrompus par le pouvoir et « infectés » par le « révisionnisme » soviétique. Il pensait que le principal obstacle au socialisme était l'affaiblissement de l'esprit révolutionnaire, en particulier chez les cadres du Parti communiste. Il mettait tous ses espoirs dans les jeunes générations et espérait leur donner le goût de la véritable lutte révolutionnaire. Son initiative allait se traduire par une puissante lame de fond qui mit le pays au bord du chaos et qui faillit lui coûter le pouvoir. Mao trouva dans la Révolution culturelle le moyen de reconquérir sa place de dirigeant. Le mouvement fut conduit par le Comité révolutionnaire, où figurait notamment sa quatrième épouse, Jiang Qing, écartée du pouvoir et qui cherchait à se venger.

La Révolution commença à l'automne 1965 par une critique des milieux intellectuels et universitaires dans les organes de presse. Wu Han, qui avait pris parti pour Peng Dehuai, le ministre de la Défense démis, ainsi que Peng Zhen, maire de Pékin, furent violemment dénoncés. Parti de Shanghai, le mouvement s'étendit à la capitale. L'élimination de Luo Ruiqing, chef d'état-major de l'Armée de libération populaire, par Lin Biao, le ministre de la Défense, assura à Mao la loyauté de l'ALP. Ensembles, ils constituèrent une force de choc, les Gardes rouges, formés de jeunes âgés de quinze à dix-neuf ans.

Le président de la République, Liu Shaoqi, tenta d'abord d'éloigner la menace en créant sa propre tendance au sein de la Révolution culturelle. En août 1966, Mao publia son article « Bombardez le quartier général », qui faisait écho aux affiches révolutionnaires (dazibaos) et aux slogans des étudiants, puis dirigea la première manifestation de masse des Gardes rouges sur la place Tian'anmen, à Pékin. Affaiblis par les accusations de déviance capitaliste, les vétérans du parti virent leur légitimité sapée par le désaveu de Mao, le Grand Timonier, dont le prestige était considérable parmi la population. En octobre 1966 fut publié le Petit Livre rouge, résumé des pensées de Mao. L'enseignement dans les écoles et les lycées fut supprimé, et les professeurs et intellectuels, attaqués par les Gardes rouges, furent envoyés aux champs pour accomplir les basses besognes. Dans une société qui vénérait depuis toujours la vieillesse et le savoir, la mise en avant de la jeunesse, du travail physique et de la connaissance pratique du paysan provoqua un profond bouleversement. Les organes de décision du Parti communiste (PCC) et du gouvernement furent désorientés et paralysés par l'autocritique, et les organes intermédiaires (syndicats et Unions de la jeunesse) furent dissous.

Les Gardes rouges instaurèrent un climat de terreur, perquisitionnant au hasard les maisons pour trouver des preuves compromettantes de « déviance ». Des dénonciations extravagantes entraînèrent des confessions, qui donnaient lieu à de nouvelles incriminations. L'humiliation publique, parfois le fait d'enfants envers leurs propres parents, devint monnaie courante, et des milliers de personnes se suicidèrent. Des millions de Gardes rouges réquisitionnèrent des trains afin de propager les « expériences révolutionnaires » dans tout le pays.

À partir de janvier 1967, le mouvement gagna d'autres régions urbaines, notamment dans le Sud. Shanghai créa une éphémère « commune » en février, contre l'avis de Mao. Divers groupes sociaux qui avaient été marginalisés tirèrent profit de la situation pour se venger de l'élite. Ainsi, les contractuels, à qui l'on avait refusé l'accès aux services sociaux de l'État, exigèrent un traitement équitable et attaquèrent les cadres de l'administration. Certains furent soumis à la torture. Les enfants des anciens ennemis du régime, qui avaient souffert d'une discrimination continuelle, prirent leur revanche sur ceux des cadres accusés d'être des « capitalistes ».

La Révolution culturelle fit glisser le pays dans un chaos total. Les opposants de Mao essayèrent de reprendre l'initiative en créant leurs propres Gardes rouges qui provoquèrent des affrontements. L'ALP reçut l'ordre de soutenir les radicaux, mais les officiers se trouvaient souvent dans l'impossibilité de faire la distinction entre les différents groupes, qui tous se réclamaient du maoïsme véritable. Parfois, ils intervinrent contre les radicaux. En juillet, l'insubordination du commandant de l'ALP de Wuhan ne put être réglée qu'après l'intervention personnelle de Zhou Enlai.

Après une pause, de la fin 1967 au début 1968, la Révolution reprit de plus belle. Dans les provinces de Guangdong et du Guangxi, en Chine du Sud, des combats firent des milliers de morts au printemps 1968. Chaque groupe disposait de ses propres fabriques ou sources d'approvisionnement en arme.

L'année 1968 marqua à la fois l'apogée et l'aboutissement de la Révolution culturelle. L'organisation du PCC se désintégra, remplacée par des comités révolutionnaires locaux souvent contrôlés par l'ALP. Concrètement, le Parti communiste et ses chefs, au pouvoir depuis 1949, perdirent leur rôle dirigeant.

Inquiet du caractère anarchique pris par les événements, dont il craignait de perdre le contrôle, Mao réclama, en juillet 1968, le retour à l'ordre. Sans avoir jamais donné d'ordres explicites, il avait poussé les Gardes rouges à agir, mais les accusait désormais d'avoir trahi sa pensée.

En mars 1969, l'armée chinoise affronta les troupes soviétiques sur sa frontière nord, tandis que dans le Sud les Américains, engagés dans la guerre du Viêt Nam, effectuaient des bombardements non loin de la frontière du Guangxi et du Yunnan. Placé sous la menace d'un conflit, sur deux fronts, avec deux superpuissances, Mao tenta en vain d'exporter la révolution. En proie au chaos intérieur et à l'isolement international, la Chine se retrouva dans une position critique.

Le IXe congrès du PCC, en avril 1969, marqua la réveil du parti, mais sous la domination de l'armée et de Lin Biao, successeur désigné de Mao. Le parti et l'armée commencèrent alors à restaurer l'ordre. Des millions de Gardes rouges furent incités à s'établir dans des régions lointaines et inhospitalières afin « d'approfondir la révolution », et y restèrent jusque dans les années 1980. L'élimination de Lin Biao, en 1970, sonna le coup d'arrêt de l'ascension de l'armée dans les organes dirigeants. Peu à peu, le parti reconstitua ses comités provinciaux.

En dépit du nombre considérable de victimes de la Révolution culturelle, et bien que certains dirigeants, comme Liu Shaoqi, furent persécutés à mort, cette période ne peut être comparée aux purges pratiquées par Staline en Union soviétique, qui se traduisirent par des exécutions massives et systématiques. Les anciens cadres furent obligés de suivre les cours des écoles pour cadres du « Sept Mai » afin de rectifier leur attidude, mais ils eurent la possibilité d'être réhabilités. Deng Xiaoping lui-même revint au premier plan en 1973.

La Révolution culturelle toucha très inégalement les régions et les catégories sociales chinoises. Les campagnes furent moins ravagées que les villes. Le monde des arts et de la culture subit des dommages irréparables avec la destruction de très anciens trésors et l'interdiction de l'opéra traditionnel, remplacé par l'opéra révolutionnaire promu par Jiang Qing. Même si elles ne les visaient pas directement, les campagnes contre les « quatre anciennes » frappèrent de plein fouet, dans leur culture et leur identité, les nombreuses minorités du pays ; la Révolution culturelle fut principalement le fait des Hans, qui s'en prirent à leur patrimoine et à leurs coutumes religieuses.

Bien que le feu de la Révolution culturelle s'éteignît à la fin des années soixante, elle ne fut officiellement abandonnée qu'avec la mort de Mao et l'arrestation de la Bande des Quatre (Jiang Qing, Zhang Chunqiao, Yao Wenyuan et Wang Hongwen) en 1976. Cet épisode a durablement marqué la Chine. En discréditant le maoïsme et son modèle socialiste, elle poussa les dirigeants tels que Deng Xiaoping à chercher de nouvelles alternatives. Elle conditionna les réformes économiques de la fin des années soixante-dix, ainsi que la coalition politique qui les mit en place.

  • 上一篇文章:

  • 下一篇文章:
  • 【字體: 】【發表評論】【加入收藏】【告訴好友】【打印此文】【關閉窗口

    ---------------------------------------------------------------------------------------------

    ●免責聲明: 本站的資源都來自網上收集或網友上傳,其版權歸作者本人所有,如果有任何侵犯您權益的地方,請來信告知我們,我們將在3個工作日內刪除,謝謝。

    ---------------------------------------------------------------------------------------------

    “法語助手”授權法語在線辭典:

    輸入要查找的單詞

    輸入要查找的變位

    提示:輸入法語字符時可以用相應的英語字母替代 例如查找être只需輸入etre即可

    法 語 工 具

    法語學習網址收藏
    免費制作個人簡歷
    免費法語在線詞典
    法語網頁在線翻譯
    免費法漢漢法詞典
    免費英語在線詞典
    免費法語廣播收聽
    法語翻譯:

    最 新 文 章

     錦正茂科技有限公司
     從法國媒體的“政治正確”說開去
     中國三維地圖-中國電子地圖-公交線路查詢-456地圖-地圖
     新東方法語一月通1.1課
     功夫之王在線觀看-電影下載-迅雷下載-
     學習法語26個字母歌(兒童版)
     法國最受歡迎電影32首主題曲
     中國國歌《義勇軍進行曲》的法文版
     《新無國界法語》mp3課文下載(全)
     [分享]《法語》第一冊學習筆記

    最 新 推 薦

    相 關 文 章

    沒有相關文章

    最 新 調 查

     沒有任何調查
    快來投出自己關鍵的一票吧!

    ·法語音標問題·最美麗的法語單詞·法語入門教程?哪個好·法語翻譯 請盡快
    ·我把法語翻譯成中文誰給我翻譯下·幾個法語翻譯·幫忙用法語翻譯一下·法語音標發音mp3
    ·想做個專業法語翻譯·法語的語序和英語一樣嗎?若把法·麻煩懂法語的朋友用法語翻譯以下·法語翻譯 急~
    ·求法語翻譯“關于注冊的”·緊急求助:簡單的法語翻譯!!!·法語翻譯一個名詞解釋·如何用法語翻譯
    ·法語翻譯。。。·法語翻譯~~~·急求法語翻譯·急求法語翻譯!!!
    ·法語翻譯成中文,謝謝!·法語翻譯(中翻法)·法語學習?·求助法語翻譯,不甚感激
    ·誰能幫忙做下法語翻譯,謝謝~~~·法語學習到哪里·急求法語翻譯啊。。。。。。·求助法語翻譯句子.中譯法
    ·如何在2個月時間里快速提高法語翻·法語翻譯,緊急翻譯下邀請函,謝·法語翻譯有什么職業前景 例如:可·法語翻譯是什么基礎啊?
    ·關于拿破侖一句話的法語翻譯·”一切都會好的”  求法語翻譯·幫我用法語翻譯下文章啊,明天有·幾個簡單的法語翻譯 寫信時用的,
    ·求法語翻譯…………·法語學習方法·法語翻譯一個句子·誰會法語翻譯啊
    ·法語翻譯,馬上要,立即采納!!·從零開始學法語???·法語翻譯。。求助。。·急求法語翻譯:
    ·法語翻譯,請高手進,謝謝~~!!!·法語翻譯 一家新店開業,寫的一些·不想煩惱太多的過去,但是總有那·求助:用法語翻譯一段自我介紹
    ·專業法語翻譯·法語學習.·一些關于貓的法語翻譯·法語翻譯,化妝品上的
    ·如何做好法語翻譯工作?謝謝回答·小文章法語翻譯·請教一段法語翻譯·關于法語學習問題
    ·法語學習網站·我要學法語·高分法語問題·我想學法語!!!
    網友評論:(只顯示最新10條。評論內容只代表網友觀點,與本站立場無關!)
    ●法語學習網-法語沙龍[ www.sfsgtt.tw ]里提供的法語歌曲、法語電影、法語聽力資料均為免費下載,一般集中在兩個欄目里[如下],一般要求免費注冊成為會員。
    1.法語視聽 /Article/ShowClass.asp?ClassID=9
    2.法語資料下載 /Soft/Index.asp
    ●下載形式有兩種:
    1.常規下載:可以用常用的下載工具下載[flashget 網絡螞蟻 迅雷等,右鍵 ‘目標另存為’也行]
    2.BT下載:即使用bt下載工具下載本站資料,一般使用emule[電騾] 這需要你先安裝emule,然后點emule的專用下載地址 附:eMule主頁 下載eMule 使用指南 
    ●法語沙龍的站內資源具有時效性,站內文章發表的時候都是可以下載的,如果某資料始終不能下載,原因是你來的太晚了,下載地址失效了:)
    安徽十一选五开奖结果走势图